Out!

Encore une fois tu te ramasses à genoux
Misérable à te détester,
Enfermée dans une cage d’angoisse
Où tous tes sens sont momifiés;
Tu voudrais connecter avec tes amies ou aller danser,
Mais tu te rappelles pas comment ressentir la joie la partager.
Ton coeur s’est presque noyé dans la grande chaudière d’eau sale
Qui a servi à engouffrer ta souffrance mal aimée qui te regarde
Exister à moitié, si seulement tu savais
Comment percer le brouillard lourd qui habite tes pensées
Et mange ton goût de

Vivre.
De vivre!

Peut-être que si tu le laissais sortir, ce qui te fait mal en-dedans…
Peut-être que si tu te le laissais vivre, de n’importe quelle façon…
Peut-être que si tu le laissais courir, jusqu’à l’essoufflement…
Peut-être que si tu te le laissais vivre, sans retenue, sans honte…

Vivre!
Out!

J’te promets pas que ça va marcher à toutes les fois que t’essayes,
Mais j’te jure que ça vaut la peine d’essayer d’exprimer ce qui se passe en-dedans;
Et si tu te sens perdue et complètement terrifiée,
Rappelle-toi d’la boussole qui vit dans ton ventre et qui va te
Te guider!
Out!